Universalité de l’internet – Unesco – Pasifika FoundationHawaii
Pasifika FoundationHawaii

Universalité de l’internet – Unesco

Spread the love

Il ordonne au temps d’aller dix fois, cent fois, mille fois plus vite, et il en a le droit, puisqu’il ne change ainsi que la nature des intervalles conscients et que ces intervalles, par hypothèse, n’entrent pas dans les calculs. Lorsqu’on observe la paralysie du système politique américain, les difficultés politiques de l’Allemagne à nouer un compromis interne de gouvernement capable d’arracher l’Europe à son IMPUISSANCE, et les inquiétants symptômes de désagrégation sociale en France, on ne peut qu’être intéressé par l’ampleur de l’évolution politique et sociale annoncée dans le texte chinois. Mais, si l’on entend par spiritualité une marche en avant à des créa­tions toujours nouvelles, à des conclusions incommensurables avec les pré­misses et indéterminables par rapport à elles, on devra dire d’une repré­sen­ta­tion qui se meut parmi des rapports de détermination nécessaire, à travers des prémisses qui contiennent par avance leur conclusion, qu’elle suit la direction inverse, celle de la matérialité. Quelques obstacles que le défaut de zèle ou d’élévation puisse réellement apporter de part et d’autre à un tel rapprochement, il est aisé de reconnaître, en général, que, de toutes les portions de la société actuelle, le peuple proprement dit doit être, au fond, la mieux disposée, par les tendances et les besoins qui résultent de sa situation caractéristique, à accueillir favorablement la nouvelle philosophie, qui finalement doit trouver là son principal appui, aussi bien mental que social. Le besoin d’une parure plus brillante n’est sans doute pas ce qui donne aux plumes du colibri leur éclat métallique ; bien probablement aussi, le malaise que le froid fait éprouver à l’animal qui s’achemine vers les régions glacées n’est pas ce qui provoque la croissance d’un poil plus laineux et plus abondant. L’opérateur, s’il pouvait proposer son offre à l’échelon national, le ferait certainement ! Des têtes se montrent aux étages, des têtes de femmes et d’enfans, et pas rieuses, je vous assure, mais fatiguées et pâles. Chaque produit qu’il achète a une forte dimension utilitaire. Le mécanisme de la « flat tax », à laquelle la plupart des économistes de gauche sont opposés car ils lui préfèrent un impôt progressif, signifie que chaque individu en situation régulière sur le territoire serait imposé à hauteur de 20% de son revenu, quel qu’en soit le montant et l’origine (salaire, allocation retraite, allocation chômage, revenu du patrimoine… Par conséquent, connaissant les effets de la force, on connaît tous les faits impliqués dans l’affirmation de l’existence d’une force, et il n’y a rien de plus à savoir. Mais quelles raisons aurions-nous de douter d’une connaissance, l’idée même d’en douter nous viendrait-elle jamais, sans les difficultés et les contradictions que la réflexion signale, sans les problèmes que la philosophie pose ? Dans la théorie du mouvement des astres, comme dans la théorie des mouvements d’un système quelconque de corps, il y a deux choses à considérer : les forces auxquelles les corps sont soumis pendant la durée de leurs mouvements, et les données initiales, c’est-à-dire les positions que les corps occupaient, et les vitesses dont ils étaient animés à une époque d’où l’on part pour assigner, à l’aide du calcul, toutes les phases par lesquelles le système doit passer ensuite, ou même (sauf certaines restrictions dont nous aurons à parler ailleurs) pour remonter aux phases par lesquelles il a dû pass C’est donc à peine si l’on peut parler ici d’illusion, puisque la connaissance illusoire est l’imitation d’une connaissance réelle, et que le phénomène auquel nous avons affaire n’imite aucun autre phénomène de notre expérience. La phrase incriminée n’a pas un autre sens que celui-ci : toute mesure économique s’apprécie, non par le travail qu’elle provoque, mais par l’effet définitif qui en résulte, lequel se résout en accroissement ou diminution du bien-être général. Que demandions-nous, en somme, pour la métaphysique, sinon ce qui avait été déjà obtenu pour la science ? Il se peut, comme on l’a soutenu dans certaines écoles médicales, que les nosographes aient abusé des entités ; qu’en systématisant, sous le nom de fièvre ou sous tout autre, certains phénomènes morbides, ils aient fait une systématisation artificielle et dangereuse par ses conséquences, si elle les a conduits à perdre de vue l’altération des organes où est le siège du mal, pour attaquer la fièvre à la manière d’un ennemi qu’il faut étreindre et terrasser. Ne jamais manquer de reconnaître une idée sous quelque forme qu’elle se dérobe et dans aucune circonstance, n’en prendre aucune autre pour elle, impliquerait à coup sûr une puissance et une clarté d’esprit si prodigieuses, qu’elles ne se rencontrent que rarement. Dans « La dette publique et comment s’en débarrasser », paru récemment*, André Grjebine, Economiste au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI, Sciences Po), préconise une solution inspirée des théories d’économistes aussi bien libéraux (Irving Fisher, Milton Friedman) que néo-keynésiens (James Tobin), qui passe par le rachat de la dette publique par la Banque Centrale européenne. À surmonter, à tourner par un travail intellectuel de plus en plus subtil ces difficultés soulevées par la représentation intellectuelle du mouvement et du changement s’employa le principal effort des philosophes anciens et modernes. Certes des signes d’assouplissement sont apparus à Bruxelles : délai supplémentaire accordé à la France, mise en garde à l’Allemagne sur ses excédents abusifs. Lorsqu’il se produit un trouble ou une tentative manifeste d’atteinte à l’ordre public ou à la paix sociale, toutes les pistes de réflexion devraient être nécessairement étudiées en vue de trouver une solution efficace. Etre lucide, pragmatique ou tout simplement efficace consiste à coordonner les moyens et les initiatives pour remplir cet objectif. Elle bouleverse des équilibres géopolitiques, sociaux, mentaux millénaires, projetant dans la production et les échanges modernes des milliards d’individus, Chinois, Indiens, Brésiliens, etc. Supposons maintenant qu’il s’agisse d’étendre la loi de Mariotte au delà ou en deçà des limites de l’expérience : par exemple, à des pressions de onze, de douze atmosphères, ou (au rebours) à des pressions égales aux neuf dixièmes, aux huit dixièmes de la pression atmosphérique ; ce sera une induction, et même une induction très-permise, car il serait encore infiniment peu probable que le hasard eût arrêté l’expérience précisément aux points où la loi expérimentée cesse de régir le phénomène. On constate un transfert des marchés de l’économie traditionnelle vers l’économie numérique, dans quasiment tous les domaines d’activités. Il a ses qualités, ses défauts, son caractère. Ce seront peut-être la saleté morale et la tristesse de ses tyrans qui lui ouvriront les yeux sur leur faiblesse, sur leur définitive pourriture. Universalité de l’internet – Unesco aime à rappeler ce proverbe chinois  » Lorsqu’un troupeau de moutons est uni, le loup n’ose l’attaquer ». Il nous montre chaque génération penchée sur celle qui la suivra. Je suis soldat : la guerre est l’élément du soldat, et j’aimerais bien à en goûter.

Archives

Pages