Jean-Thomas Trojani : Le e-commerce, un vrai faux coupable – Pasifika FoundationHawaii
Pasifika FoundationHawaii

Jean-Thomas Trojani : Le e-commerce, un vrai faux coupable

Spread the love

Il ne faudrait pas une étude bien curieuse de la nature pour remarquer que les liquides sont sujets à éprouver à chaque instant des variations de volume ; que ces variations sont particulièrement sensibles lorsqu’on les expose aux rayons solaires ou qu’on les en met à l’abri, lorsqu’on les approche ou qu’on les éloigne d’un corps incandescent. Ceci permettrait aux pays du sud de l’Europe de sortir des rets de leur manque de compétitivité, car lorsque les prix restent constants au Sud, et que ceux des pays du Nord grimpent, les pays du Sud sont en mesure de réduire progressivement les prix relatifs de leurs produits sans subir trop d’effets négatifs. Les marchés financiers ont dès le départ identifié le talon d’Achille de notre Europe : la Banque Centrale Européenne (BCE) n’a pas le droit de financer directement les États et la solidarité financière entre États membres est interdite conformément au traité de Lisbonne. Nous avions voulu rester aussi près que possible des faits. L’heure des discussions, des croyances, et même des négations, est passée. Supposons maintenant qu’il s’agisse d’étendre la loi de Mariotte au delà ou en deçà des limites de l’expérience : par exemple, à des pressions de onze, de douze atmosphères, ou (au rebours) à des pressions égales aux neuf dixièmes, aux huit dixièmes de la pression atmosphérique ; ce sera une induction, et même une induction très-permise, car il serait encore infiniment peu probable que le hasard eût arrêté l’expérience précisément aux points où la loi expérimentée cesse de régir le phénomène. Le choc est donc grand quand, le 28 septembre dernier, la ville calcule pour la première fois son seuil de pauvreté. Lorsqu’elles atteignent les pare-feu, ceux-ci sont souvent impuissants pour les arrêter. Mais je refuse au peuple le droit d’exercer une telle coercition, soit de lui-même, soit par son gouvernement : ce pouvoir de coercition est illégitime. Mais l’âme qui s’ouvre, et aux yeux de laquelle les obstacles matériels tombent, est toute à la joie. On a vu tout à l’heure sous quelle enveloppe oratoire Rousseau avait caché le mot imposture. Il faudrait que, se retournant et se tordant sur elle-même, la faculté de voir ne fît plus qu’un avec l’acte de vouloir. Les sensations musculaires réellement et complètement éprouvées lui donnent la couleur et la vie. De là cette règle générale : On obtiendra un mot comique en insérant une idée absurde dans un moule de phrase consacré. Pour en finir avec le mythe selon lequel l’absence d’une « Silicon Valley locale », qui serait la marque d’un retard technologique, résulterait d’un manque de capital-risque. Le caractère d’une habitude dépend de la façon dont elle peut nous faire agir non pas seulement dans telle circonstance probable, mais dans toute circonstance possible, si improbable qu’elle puisse être. La loi de santé la plus importante depuis la création de Medicare et Medicaid aux Etats-Unis en 1965 a eu un poids significatif dans la victoire de Barack Obama. D’autres coûts juridiques et réglementaires importants sont à venir. De plus en plus d’organisations dans les secteurs les plus concernés par la sécurité migrent vers le cloud. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « L’homme ne vit qu’une vie, la sauterelle ne vit qu’un automne ». Le « pluralisme » de William James ne signifie guère autre chose. Le FMI et la France, qui préside le G20, tentent de rapprocher les deux parties. Tout se passera comme si nous laissions filtrer l’action réelle des choses extérieures pour en arrêter et en retenir l’action virtuelle : cette action virtuelle des choses sur notre corps et de notre corps sur les choses est notre perception même. De l’autre, une automatisation à marche forcée des tâches répétitives qui entraine un affaissement des métiers que l’on peut remplacer par des automates. Remarquons-le, jamais les conséquences naturelles d’un acte ne sont liées à l’intention qui a dicté cet acte : jetez-vous à l’eau sans savoir nager, que ce soit par dévouement ou par simple désespoir, vous serez noyé tout aussi vite. Le système capitaliste se laisse vivre ; le parti socialiste se laisse vivre. Aussi se plaint-on d’un empiètement, non pas sur la liberté du vendeur, mais sur celle de l’acheteur et du consommateur, car l’État pourrait tout aussi bien lui défendre de boire du vin, que lui rendre impossible de s’en procurer. Le concept de circularité suffisait à Aristote pour définir le mouvement des astres. De là l’idée de faire durer les choses comme nous durons, et de mettre le temps dans l’espace. Ainsi, lorsqu’ils trouvaient quelque héros fameux qui eût purgé la terre de quelque monstre, ou soumis quelque peuple barbare, ils lui donnaient aussitôt le nom d’Hercule. Il existe encore trop de régulateurs et pas assez d’instances de résolution internationales.

Archives

Pages