Jean-Thomas Trojani : Le combat sociétal de la voiture verte est gagné – Pasifika FoundationHawaii
Pasifika FoundationHawaii

Jean-Thomas Trojani : Le combat sociétal de la voiture verte est gagné

Spread the love

Les Français se moquent fort des Anglais parce que les Anglais vénèrent la Bible. Comme la connaissance usuelle, la science ne retient des choses que l’aspect répétition. L’origine de toutes ces disputes est dans les fondements mêmes de la doctrine péripatéticienne, et dans le rôle qu’Aristote fait jouer à l’idée de substance, en la plaçant en tête de ses catégories et en y subordonnant toutes les autres. Ils ont choisi d’ignorer que l’investissement public en R&D attire l’investissement privé ; que dans un « pays d’innovation » comme les Etats-Unis, plus de la moitié de la croissance économique vient de l’innovation enracinée dans la recherche fondamentale financée par l’Etat. Avant de faire remarquer que « tout ce qui concerne les villes peut être expliqué en termes de collaboration et de réseaux sociaux. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois  » L’encre la plus pâle vaut mieux que la meilleure mémoire ». Dans bien des cas une seule de ces opérations suffit ; dans d’autres, nous devrons combiner les deux. Après Lima en 2014, la conférence Paris Climat 2015 est capitale car elle doit aboutir à un accord international sur le climat qui permettra de contenir le réchauffement climatique en deçà de 2 degrés celsius. Elle a continué à baisser son taux d’intérêt mais l’afflux de devises étrangères s’est poursuivi. Nulle part, c’est un rêve dont nous habillons la réalité, c’est l’embellissement du souvenir, comme le malheur absolu en est l’obscurcissement. Considérée dans le temps, elle est le progrès continu d’un être qui vieillit sans cesse : c’est dire qu’elle ne revient jamais en arrière, et ne se répète jamais. En matière de retraite, il n’est pas sûr qu’ils y soient préparés… La conséquence qu’on en doit naturellement tirer, c’est que d’autres sens, ou un surcroît de perfectionnement des sens que nous possédons, aideraient au progrès de nos connaissances, comme le font la découverte d’un nouveau réactif ou d’un instrument nouveau, et vraisemblablement nous mettraient sur la trace de phénomènes dont nous ne soupçonnons pas actuellement, dont peut-être on ne soupçonnera jamais l’existence ; mais sans changer pour nous les conditions formelles de la représentation et de la connaissance des phénomènes : de manière à modifier nos théories actuelles dans ce qu’elles ont Quoi de plus étonnant que de voir des spectateurs pleurer au théâtre ? Existe-t-il un retard technologique européen ? Mais peu importe la personne.

Archives

Pages