Pasifika FoundationHawaii

Jean-Thomas Trojani : 365 jours de solitude

Spread the love

Il laissera de côté l’inexprimable nuance qui la colore et qui fait que mon inclination n’est pas la vôtre ; puis il s’attachera au mouvement par lequel notre personnalité se porte vers un certain objet ; il isolera cette attitude, et c’est cet aspect spécial de la personne, ce point de vue sur la mobilité de la vie intérieure, ce « schéma » de l’inclination concrète qu’il érigera en fait indépendant. J’ai commencé par un état où je ne distinguais que ma perception ; je finis par un état où je n’ai plus guère con­science que de mon automatisme : dans l’intervalle a pris place un état mixte, une perception soulignée par un automatisme naissant. Sans doute, par le jugement des botanistes les plus autorisés. Cela n’exclura pas les tentatives des partis politiques religieux pour faire gagner leur vision du monde, certes, mais ces jeunesses ne renonceront plus au rapport incessant qui s’organise entre l’individu et la société. La question est alors de savoir comment nous réussissons à former une série de ce genre avec des intensités, qui ne sont pas choses superposables, et à quel signe nous reconnaissons que les termes de cette série croissent, par exemple, au lieu de diminuer : ce qui revient toujours à se demander pourquoi une intensité est assimilable à une grandeur. En ce sens, une connaissance intérieure, absolue, de la durée du moi par le moi lui-même est possible. Si l’on niait, par un tel motif, la valeur objective des idées morales, il faudrait contester la valeur objective de toutes les vérités scientifiques, qui ne sont pas le patrimoine de toutes les intelligences, et qui ne se manifestent qu’à quelques esprits d’élite à l’aide d’un grand nombre d’instruments et de secours de tout genre, qu’on ne peut rencontrer qu’au sein de sociétés très-cultivées. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois  » Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles qu’on a le plus d’intérêt à savoir ». Les causes, les effets, les lois de ces échanges constituent l’économie politique et sociale. De là notre troisième et dernière proposition :III. Un Bretton Woods entièrement dédié à redéfinir l’argent s’impose donc. Le football a un rôle très particulier à jouer. Ce caractère de nécessité est-il apparent ou réel ? En réalité, historiquement, plus la France a été centralisée, plus elle a été puissante. En arrière-plan, deux transformations structurelles qui vont faire du bruit par la suite sont déjà à l’œuvre. Une fois de plus, sans verser dans les lieux communs, Bruxelles décide, le gouvernement s’incline sans véritable concertation avec les professionnels, au risque de les asphyxier et les consommateurs vont trinquer !

Archives

Pages