Pasifika FoundationHawaii

Antonio Fiori : Quelles aides d’État?

Spread the love

Dès lors, rien ne nous empêche de reporter aussi loin que possible en arrière la ligne de séparation entre notre présent et notre passé. Au-delà des problèmes de culture, ne pourrait-on pas aussi expliquer l’atonie relative du marché français en matière de croissance externe, par une méconnaissance de ce concept et de son fonctionnement. Il y aurait donc là une marche en ligne droite, par laquelle l’esprit s’éloignerait de plus en plus de l’objet pour n’y plus revenir. Au moins, nous laisserez-vous tenir compte de l’intelligence et de la capacité de ceux qui forment l’opinion générale ? Ainsi, la production industrielle est passée d’une croissance de 12% en 2010 à 6% au premier semestre de cette année. Mais la crainte que l’opinion publique éprouve à l’encontre des bulles peut également amplifier la contagion psychologique et alimenter bien d’autres prophéties auto-réalisatrices. Ces exigences intellectuelles, relatives, comme toutes les autres, à l’exercice régulier des fonctions correspondantes, réclament toujours une heureuse combinaison de stabilité et d’activité, d’où résultent les besoins simultanés d’ordre et de progrès, ou de liaison et d’extension. Quand la Chine met son poids derrière une industrie, le monde en prend acte et les investisseurs également. C’est celle de l’idée radicalement neuve et absolument simple, qui capte plus ou moins une intuition. Supposons donc qu’au lieu de voir les objets directement, nous n’ayons en face de nous qu’un miroir qui nous en renverrait les images. Or ils échangent d’autant plus que l’échange même rencontre de moindres obstacles, exige de moindres efforts. Il avait beau n’être pas encore formulé : il se posait lui-même en droit, avant d’être posé en fait. Eh bien ! Là brille pour tous une lumière qui ne laisse d’accès ni à la négation ni même au doute ; là une évidence d’un autre ordre que celle que produit le raisonnement, le calcul, mais plus irrésistible encore. Il est donc fondamental que les fédérations d’entreprises puissent se développer et gagner en influence. A contrario, dans les pays où une oligarchie a longtemps dominé la société et accaparé les ressources économiques à son seul bénéfice, c’est un cercle vicieux qui s’est mis en place. Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Quand l’oiseau est près de mourir, son chant devient triste ; quand l’homme est près de mourir, ses paroles portent l’empreinte de la vertu ». Elle appelle la Charité et lui demande dégraisser le pivot de la machine ; la Charité s’empresse ; même, les princes des Philistins lui apportent de l’huile, qu’ils viennent de voler aux veuves de leurs victimes ; et la meule continue à tourner, un peu plus vite, mais silencieuse. Le plus surprenant dans le énième psychodrame qui déchire les socialistes n’est pas son intensité, mais la date à laquelle il se produit : François Hollande a été élu il y a à peine deux ans et demi et, déjà, le président de la République semble dépassé, impuissant à réguler l’humeur de ses troupes qui anticipent tellement la défaite en 2017 que, en réalité, elles la précipitent. Ainsi la corruption des mœurs et le jeu doivent être tolérés, mais une personne doit-elle être libre de faire un métier tel que d’encourager cette corruption ou de tenir une maison de jeu ? Mais pourquoi ces évènements dramatiques nous semblent-ils si familiers ? Mais si nous tenons compte de la continuité de la vie intérieure et par conséquent de son indivisibilité, ce n’est plus la con­servation du passé qu’il s’agira d’expliquer, c’est au contraire son apparente abolition. Certes, nous pourrons toujours rattacher la réalité, une fois accomplie, aux événements qui l’ont précédée et aux circonstances où elle s’est produite ; mais une réalité toute différente (non pas quelconque, il est vrai) se fût aussi bien rattachée aux mêmes circonstances et aux mêmes événements, pris par un autre côté. On sait que les migrations intra-européennes concernent de plus en plus les diplômés.

Archives

Pages