Antonio Fiori : Des banques zombies – Pasifika FoundationHawaii
Pasifika FoundationHawaii

Antonio Fiori : Des banques zombies

Spread the love

C’est un axiome de la raison humaine que la nature se gouverne par des lois générales, et l’on va contre cet axiome lorsqu’on invoque un décret providentiel, lorsqu’on a recours à une cause finale (deus ex machina) pour chaque fait particulier, pour chacun des innombrables détails que nous offre le tableau du monde. C’est pourquoi l’intelligence se comporte inva­riablement encore comme si elle était fascinée par la contemplation de la matière inerte. Celui qui ne conforme pas son action à sa plus haute pensée est en lutte avec lui-même, divisé intérieurement. La crise où nous vivons appelle des questions. Sur ce point, l’Allemagne est plus centralisée que la France. Le défaut de visibilité des femmes n’est pas le seul en cause : les intitulés des postes proposés ne peuvent suffire à encourager les vocations précoces car la langue du recrutement n’invite pas les femmes à se projeter dans les métiers du numérique. Lévy-Bruhl tirera d’eux la conclusion que l’intelligence humaine a évolué ; la logique naturelle n’aurait pas toujours été la même ; la « mentalité primitive » correspondrait à une structure fondamentale différente, que la nôtre aurait supplantée et qui ne se RENCONTRE aujourd’hui que chez des retardataires. Ceux qui négligent de nous la dire nous ravissent un bien qui nous appartient. De sorte que si l’on s’arrêtait à la lettre de ce que disent métaphysiciens et savants, comme aussi à la matérialité de ce qu’ils font, on pourrait croire que les premiers ont creusé au-dessous de la réalité un tunnel profond, que les autres ont lancé pardessus elle un pont élégant, mais que le fleuve mouvant des choses passe entre ces deux travaux d’art sans les toucher. Évidemment non ! Ensemble, faisons la démonstration que le droit n’est pas une matière inerte restreinte au seul cercle des initiés, mais un moteur de compétitivité et d’influence au service de tous. Il ne pourra pas indéfiniment faire son beurre grâce au tiroir caisse de bourses qui finiront bien elles aussi par être infectées par le monde réel, celui de « l’armée de réserve des travailleurs  » (expression de Marx) qui doit toujours lutter et souvent souffrir pour subsister. Ce futur, c’est par l’emploi de la force seulement que le prolétariat peut espérer l’atteindre. La place initialement occupée par un travailleur américain au sein du schéma de répartition des revenus s’avère extrêmement prédictive du salaire qu’il touchera à l’avenir. L’ensemble du SI fonctionne alors avec efficacité et les performances des applications et des serveurs sont améliorées. La situation actuelle en Grèce devrait imposer une dévaluation de 30 % pour retrouver une compétitivité raisonnable. On notera d’ailleurs à cet égard que la chancelière allemande, pourtant habituellement fort avisée, a commis une erreur en commençant d’abord à sortir le bâton de la menace de l’exclusion de la Grèce de la zone euro, pour se faire ensuite désavouer par ses pairs et finalement se rétracter. Un chantier difficile, complexe, mais néanmoins crucial pour relancer le rayonnement de la France et de ses entreprises dans le monde. Là où l’entendement, s’exer­çant sur l’image supposée fixe de l’action en marche, nous montrait des parties infiniment multiples et un ordre infiniment savant, nous devinerons un processus simple, une action qui se fait à travers une action du même genre qui se défait, quelque chose comme le chemin que se fraye la dernière fusée du feu d’artifice parmi les débris qui retombent des fusées éteintes. La philosophie générale qui en résulte représente l’homme ou plutôt l’Humanité, comme le Premier des êtres connus, destiné, par l’ensemble des lois réelles, à toujours perfectionner autant que possible, à tous égards, l’ordre naturel, à l’abri de toute inquiétude chimérique ; ce qui tend à relever profondément l’actif sentiment universel de la dignité humaine. Elles dépendent au contraire de la présence des objets externes, et résultent d’une simple déviation des lois ordinaires de la représentation : déviation soumise elle-même à des lois régulières, susceptible d’être définie par l’expérience et rectifiée par le raisonnement ; moyennant quoi la perception sera soustraite à l’influence des modifications subjectives qui l’altéraient et la faussaient. Si satisfaisante, toutefois, qu’on puisse trouver cette définition, ce serait une grosse erreur de supposer qu’elle rend parfaitement claire l’idée de réalité. Avouer qu’il existe une chose telle que le vrai, distinguée du faux simplement par ce caractère que, si l’on s’appuie sur elle, elle conduira au but que l’on cherche sans nous égarer, avouer cela et, bien qu’en en étant convaincu, ne pas oser connaître la vérité, chercher au contraire à l’éviter, c’est là, certes, une triste situation d’esprit. Or, il est certain que les causes qui ont déterminé les proportions et la répartition dans la masse de notre globe des diverses substances chimiquement hétérogènes, sont par leur nature indépendantes de celles qui ont suscité le développement des êtres organisés et vivants ; et d’un autre côté, quoique la nature vivante, subissant l’influence des conditions physiques, puisse, dans sa fécondité merveilleuse, se prêter à des conditions physiques fort diverses, en modifiant les types par des voies apparentes ou secrètes, de manière à les rendre compatibles avec les nouvelles conditions, il est pa Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Kant, »Le sublime touche, le beau charme ». Dans l’ancienne Égypte, le taureau figurait la puissance de combat ; la lionne était destruction ; le vautour, si attentif à ses petits, maternité. Supposons qu’un homme, au lieu d’être lui-même l’objet d’une attaque, en soit le simple spectateur, et qu’il voie l’agresseur vigoureusement repoussé ; il ne pourra pas manquer d’applaudir, car il se mettra par la pensée à la place de celui qui se défend et, comme l’a montré l’école anglaise, il sympathisera avec lui. En nous élevant dans l’échelle des sens, nous trouvons que la sensation commence à acquérir une valeur représentative, et à cesser d’être une simple affection, incapable de nous rien apprendre sur la nature des causes productrices.

Archives

Pages